Mémoires du littoral - Maroc

Au Maroc, la relation des hommes aux espaces côtiers est marquée historiquement. Longtemps considérés comme une ligne défensive lors des tentatives de conquêtes coloniales, cette époque révolue est marquée par un transfert de population vers les terres. Désormais, le taux d’urbanisation des zones littorales est passé de 8% au début du siècle dernier à près de 60% au début du XXIème siècle.

Dotée d’une richesse très fragile, le littoral marocain est aujourd'hui soumis à une pression économique et écologique intense. Ce reportage réalisé dans la région côtière du Souss-Massa vise à raconter les mémoires de personnes installées sur ce territoire depuis des années. En croisant passé et présent, ce sont les enjeux d’une évolution parfois écrasante que j’ai voulu mettre en exergue. L'industrie touristique se développe intensément et parfois au détriment d'une population locale présente sur les territoires depuis des années. La répartition des terres, fondamentalement influencée par le système français, provoque un évincement d’une traditionnelle transmission des terres au profit d’un tourisme croissant.

Le littoral marocain se transforme à grande vitesse au point qu'il devienne important de le photographier. Se souvenir et transmettre à une nouvelle génération est tout aussi essentiel. C'est d'ailleurs à eux qu'il appartiendra de construire un pays en accord avec la nature et les populations locales.